logo_diocese_alsace

Accès au site du dioscese d'Alsace

Communauté de Paroisses des Rives

logo-3-color

 du Nouveau Bassin Mulhouse

logo_zone

Accès au site de la Zone pastorale de Mulhouse

 sous le patronage de Saint Jacques le Mineur



HUMOUR :

 

- Un prêtre sonne chez les parents du petit Pierre, 8 ans, qui ouvre la porte. L'homme d'église dit : Je t'apporte clarté et lumière.

Pierre, sans attendre, appelle sa mère : Maman, c'est le monsieur de l’EDF !!!

 

- Une dame se penche du haut de la Tour Eiffel et demande au guide : - Les gens se jettent-ils souvent d'en haut ?

Et l'homme répond : - Oh non, Madame, une seule fois...

 

- Dans le train, le contrôleur dit à Germaine : - Votre billet est pour Besançon, Madame !!! Or ce train a dépassé Besançon et va à Mulhouse...

- Ça c'est ennuyeux, rumine la voyageuse. Et ça arrive souvent au chauffeur de se tromper ainsi ???

 

- La nouvelle institutrice a envie d'inculquer des notions de psychologie à ses élèves. Elle s'adresse à la classe en ces termes :

- Que celui qui a l'impression d'être stupide par moment se lève ! Personne ne bouge, puis après une bonne dizaine de secondes, Pierre se lève, de mauvaise grâce.

L'institutrice étonnée lui demande : - Alors comme ça, Pierre, tu penses que de temps en temps tu peux être stupide ?

- Oh non, Madame, mais ça me faisait de la peine de vous voir toute seule debout.

 

- Joséphine et Henri, un couple de campagnards, monte à Paris pour faire un peu de tourisme. À la Porte Maillot, il prend un bus pour aller au musée du Louvre. Arrivé à la place de l’Étoile, le chauffeur lance :

- Charles de Gaulle !!! Un grand monsieur descend du bus. Le bus prend alors la direction des Champs-Élysées et, à l’arrêt du rond-point, le conducteur crie encore : - Franklin Roosevelt !!!

Un étudiant se lève et descend. A la nouvelle halte au niveau du Grand Palais, le chauffeur crie : Georges Clemenceau !!!

Un vieux monsieur quitte le bus. Alors, Joséphine dit à son mari Henri :

- On ne saura jamais où descendre… On n’a pas donné notre nom au chauffeur !!!

  •  Un monsieur hésite à se présenter aux élections. Sa femme, voulant le pousser, lui dit : « allons, vas-y, je suis certaine que tous les honnêtes gens voteront pour toi. » « Bien entendu, mais je préférerais tout de même avoir la majorité ! » 
  •  Un mécanicien occupé à retirer le joint de culasse du moteur d’une Harley-Davidson remarqua qu’un chirurgien du cœur très réputé venait de rentrer dans son garage. Le chirurgien attendait patiemment que le responsable du garage vienne jeter un coup d’œil à sa moto. Tout d’un coup le mécanicien cria du fond du garage : « Eh docteur, puis-je vous poser une question ? » Le chirurgien, un peu surpris, se dirigea vers le mécanicien toujours occupé sur la moto. Le mécanicien se leva fièrement, essuya ses mains dans un chiffon et demanda :

 « Alors docteur, regardez ce moteur. J’ai ouvert son cœur, retiré les valves, les ai réparées et remises aux mêmes endroits, résultat, ça fonctionne comme si c’était neuf ! Donc comment se fait-il que je reçoive un salaire de misère en fin de mois, et vous, une fortune alors que vous et moi faisons pratiquement le même boulot ? » Le chirurgien resta silencieux, puis en souriant se pencha vers le mécanicien pour lui murmurer : « Essayez de le faire avec le moteur qui tourne ! »

  •  Le passager d'un taxi se penche vers l'avant pour poser une question au chauffeur et lui touche l'épaule doucement pour attirer son attention.

- Le chauffeur lâche un cri, perd le contrôle du véhicule, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir et s'arrête à quelques centimètres de la vitrine d'un magasin !

Pendant quelques instants c'est le silence, puis le chauffeur, d'une voix tremblante :

- je regrette, mais vous m'avez vraiment fait peur !

- Le passager s'excuse en disant qu'il ne pensait pas qu'un simple toucher sur l'épaule pourrait l'effrayer autant.

Le chauffeur répond :

- Ne vous excusez pas, c'est entièrement de ma faute. C'est ma première journée de taxi ; pendant 25 ans, j'ai conduit un corbillard !

  • - Un homme vient de mourir. Le curé, au cimetière s’étend en éloges : « C’était un bon mari, un excellent chrétien, un père exemplaire, etc. » La veuve se tourne vers un de ses enfants et lui dit à l’oreille : « Va jusqu’au cercueil et regarde si c’est bien ton papa qui est dedans. »

C’est un enfant qui a été frappé par la voisine, la mère furieuse va lui demander des explications :

-Pourquoi avez-vous frappé mon fils ?

-Parce qu’il est mal élevé, il m’a traité de grosse.

-Et vous croyez qu’en le frappant vous allez maigrir ?

Un condamné à mort attend l’heure de l’exécution lorsqu’arrive un prêtre.

-Mon fils, j’apporte la parole de Dieu pour toi.

-Vous perdez votre temps, mon père. Dans peu de temps, je vais pouvoir lui parler personnellement. Avez-vous un message pour lui

Trois élèves sont interrogés par leur professeur. Celui-ci leur demande de faire une phrase négative avec le mot « manque ».

Le premier commence :

-Mon père a acheté une voiture mais il manque le GPS.

Le second se lance :

-Moi, mon père a acheté une maison, mais il manque une piscine.

-Très bien !

Au tour du troisième :

-Moi, il ne me manque rien.

Le professeur est très étonné :

-C’est bien une phrase négative avec le mot « manque », mais il doit bien te manquer quelque chose chez toi, réfléchi un peu.

L’élève répond toujours la même chose malgré l’insistance du professeur.

A la fin, il rajoute :

-Je vous assure qu’il ne me manque rien parce que l’autre jour, on était tous chez moi à Noël, en famille et ma sœur est entrée à la maison avec un monsieur noir et mon père a dit :

-Il ne manquait plus que ça !

Un homme trouve un pingouin dans la rue. Il croise un policier :

-J’ai ce trouvé ce pingouin. Qu’est-ce que je dois en faire ?

-Ben, je ne sais pas moi. Amenez-le au zoo !

Le jour suivant, le policier croise le même homme avec le pingouin.

-Eh bien, vous ne l’avez pas emmené au zoo ?

-Si, si, il a adoré et maintenant nous allons au cinéma.

Une dame ramasse des champignons dans un grand panier. . Un monsieur s’approche et lui demande :

. « Vous vous y connaissez en champignons ? ». « Bien sûr, j’en suis à mon troisième mari ! »

- A l’examen de Doctorat en pharmacie :. L’examinateur : « Comment reconnaît-on les champignons mortels ? ». Le candidat : « A l’autopsie ! »

 - Un paysan ramasse des champignons dans un bois.Le vétérinaire du pays s’approche et reconnait qu’ils sont vénéneux.. « Malheureux, vous allez vous empoisonner ! »

. « Ne craignez rien, Monsieur, ce n’est pas pour les manger, c’est pour les vendre. »

- Un belge ramasse des champignons et se perd dans un bois.La nuit est là, il fait sombre, il commence à paniquer et se met à crier : « Je suis perdu dans les bois, je suis perdu dans les bois ! » Le belge s’engonce de plus en plus au cœur de la forêt. Alors qu’il crie de plus en plus fort, un hibou se met à se manifester : . « houu, houu ».

. « Ben dans les bois, j’t’ai dit ! »

 

- « Où avez-vous attrapé ces mycoses ? »

« Désolé docteur, un vrai amateur ne révèle pas ses coins à champignons ! ». (Philippe GELUCK)

 

- « Tous les champignons sont tous comestibles, certains… une fois seulement ». (COLUCHE)

 

- « De tous les champignons, celui d’une voiture est le plus mortel. » (Jean RIGAUD)

--------------------------------------------------------------------------------

 

Deux coccinelles font la course. Au bout d'un moment une s'arrête et dit : Stop !!! J'ai un point de côté !

 

Pourquoi les coqs ont-ils des ailes et les poules pondent-elles des œufs ? Parce que les coqs ont besoin "d'elles" et les poules ont besoin "d'eux".

 

Quel animal court le plus vite ? Le pou, car il est toujours en tête.

 

Un client prend une chambre pour la nuit dans un petit hôtel. A peine a-t-il déposé ses affaires qu’il redescend à la réception. Dites donc je trouve que vous exagérez, regardez ce que j’ai trouvé au pied de mon lit. Et il dépose une bestiole sur le comptoir. Eh bien ce n’est qu’une punaise répond l’hôtelier, et en plus elle est morte. Ce sont des choses qui arrivent. Le client, fatigué remonte pour se coucher. Le lendemain, en allant rendre les clefs, il n’est pas du tout, mais alors pas du tout content et il le fait savoir et dit : au fait, la punaise d’hier soir qui était morte, eh bien, vous auriez du voir le monde qui s’est déplacé pour son enterrement !

 

Une poule sort de son poulailler et dit : "brrr, quel froid de canard." 

Un canard qui passe lui répond : "Ne m'en parlez pas, j'ai la chair de poule."

 

Une maman escargot dit à son enfant : allons marcher sous cette belle pluie. Oh oui ! répond le petit escargot.

Une limace arrive et la maman escargot dit à son petit :Ne regarde pas par-là, il y a un nudiste.

 

Que se disent deux chats quand ils sont amoureux ? Nous sommes félins pour l'autre.

 

Un vieux rat rencontre une petite taupe. Curieux, il lui demande : - Que veux-tu faire plus tard, ma petite ? - Taupe-modèle!

 

Deux souris voient passer une chauve-souris... :- Regarde un ange !!!

 

René dit : hier j’ai mangé du bifteck d’oiseau. Paul lui demande : c’est quoi un bifteck d’oiseau ? René répond : c’est un bifteck cuit cuit cuit.

 

Au cours d’une visite psychiatrique, un visiteur demande au directeur sur quel critère on se base pour déterminer si un patient doit être interné. « Eh bien, nous remplissons une baignoire d’eau, puis nous proposons une cuillère ou une tasse ou un seau d’eau au patient en demandant de vider la baignoire ». « Ah, je comprends, fait le visiteur, une personne normale choisira évidemment le seau parce qu’il est plus gros que la tasse et la cuillère ». « Non », répond le directeur, « une personne normale retirerait le bouchon de la baignoire. Désirez-vous une chambre avec ou sans vue ? » Et vous lecteur, aviez-vous la réponse ou avez-vous besoin d’une chambre vous aussi ? »

-Un quêteur est venu sonner chez moi pour me demander un petit don pour la piscine municipale ; je lui ai donné un verre d'eau.

-Cette nuit un voleur s'est introduit chez moi, il cherchait de l'argent… Je suis sorti de mon lit et j'ai cherché avec lui.

-« Docteur, ça ne va pas du tout. Lorsque j’appuie sur mon cœur, ça fait mal. Quand je tâte mon foie, la douleur est intense, et quand je touche mon ventre, ça me fait très mal aussi. Vous avez une idée de ce que j’ai ? »

« Oui monsieur, le doigt cassé ».

 

-De chez moi au bar il y a 5 minutes, alors que du bar à chez moi il y a 2 heures.

-L'ironie, c'est quand tu rentres en prison pour vol de voiture et excès de vitesse et que tu sors pour bonne conduite.

-Dans une église, un bébé vient d’être baptisé. Le curé s’appro-che de la maman et dit : « c’est la première fois que je baptise un enfant qui n’a ni pleuré ni crié. » Elle lui répond : « c’est que nous l’entrainons depuis huit jours chez nous ». « Mais comment ? » dit le prêtre. Et la maman répond : « avec un arrosoir ».

-L'être humain est incroyable, c'est la seule créature qui va couper un arbre, en faire du papier et écrire dessus "Sauvez les arbres".

-La seule fin heureuse que je connaisse, c'est la fin de semaine. Et qu’est ce qui est triste ? C’est la fin de cette page.

Un jour, un vieux chien qui avait l’air bien fatigué entre dans mon jardin. J’ai constaté par son collier et son ventre bien rond que c’était un chien « bien élevé ». Il vint calmement vers moi et me suivit gentiment à l’intérieur de la maison, se dirigea dans un coin, se coucha et s’endormit. Au bout d’une heure, il se leva, alla vers la porte que j’ouvris pour le laisser sortir. Le jour suivant, il était de retour et le même scénario se reproduisit presque tous les jours pendant plusieurs semaines. Curieux je décidais finalement d’attacher une note à son collier : j’aimerais trouver qui sont les maîtres de ce merveilleux chien et est-ce que vous savez qu’il vient presque quotidiennement faire sa sieste chez moi ? le jour suivant le chien arriva avec la note suivante attachée à son collier : il vit dans une maison avec six enfants dont deux ont moins de 3 ans. Il essaie de rattraper le sommeil perdu. Puis-je l’accompagner demain ?

Deux fous se baladent dans la rue. L’un des deux ramasse un morceau de miroir sur le sol. Il le regarde, voit son visage et s’exclame : « Eh ! La tête de ce type me dit quelque chose ! » L’autre fou prend le miroir, le regarde à son tour et répond : « Bah bien sûr que tu le connais, c’est moi ! »

Gustave est tout heureux d’avoir trouvé un emploi au zoo. On l’envoie au magasin prendre un habillement de singe. Il amuse les gamins, y prend goût et fait du trapèze dans sa cage. Un jour il s’élance trop haut et atterrit dans la fosse aux lions qui est à côté. Il commence à crier et à ameuter tout le public. Alors un des lions s’approche de lui et lui dit : « Ferme ta gueule, sinon on va tous perdre notre boulot. »

Un dimanche dans son homélie, le prêtre dit : « la semaine prochaine, je ferais mon sermon sur le mensonge. Pour en savoir plus sur ce péché, je vous invite à lire l’évangile selon St Marc, chapitre 17 ». Le dimanche suivant le prêtre pose la question : « Qui parmi vous a lu St Marc, chapitre 17 ? » Et tout le monde lève la main. Le prêtre sourit et dit : « L’évangile selon St Marc ne contient que 16 chapitres. Vous voilà donc tous prêts à entendre mon homélie sur le péché de mensonge. » 

- On demande à une vieille dame : "À votre âge vénérable, si vous aviez le choix entre le Parkinson et l'Alzheimer, que choisiriez-vous?" Très futée, celle-ci répondit: "Définitivement le Parkinson. J'aime mieux renverser la moitié de mon vin que d'oublier où j'ai mis la bouteille...!!!!"

 

 






Dernière modification le 04/02/2016

Site motorisé par Zite+