logo_diocese_alsace

Accès au site du dioscese d'Alsace

Communauté de Paroisses des Rives

logo-3-color

 du Nouveau Bassin Mulhouse

logo_zone

Accès au site de la Zone pastorale de Mulhouse

 sous le patronage de Saint Jacques le Mineur


Préparer la liturgie

Plusieurs acteurs (liste ci-dessus) interviennent à un titre ou à un autre. Chacun travaille en harmonie avec le prêtre célébrant et avec les autres acteurs de la liturgie.

L'objectif est le même pour tous : 

- faire vivre la liturgie proposée par l'Eglise comme un don permettant d'entrer dans l'amitié du Christ et de son Père.

- servir l'assemblée, en étant attentif à sa composition, à sa diversité et à ses besoins. Sensibiliser l'assemblée au fait que le Christ se manifeste à elle et en elle et par elle.

Les paroissiens soucieux de se mettre au service de la liturgie sont les bienvenues.

Des formations sont possibles.

S'adresser à l'un des contacts

Les équipes liturgiques

Chacune des paroisses en possède une. Lors des messes communes, elles sont préparées par une petite équipe avec des représentants de chaque paroisse.

Chaque équipe se rencontre environ tous les deux mois pour :

- un partage de l'Evangile

- une réflexion sur la liturgie

- un temps d'évaluation sur des célébrations passées

- une répartition du planning des célébrations futures  

                        L'animateur liturgique est la personne missionnée pour préparer telle messe : un mot de bienvenue, les prières pénitentielles et les prières universelles.

                        Le jour de l'Eucharistie, il arrive au moins un quart d'heure à l'avance pour voir avec le prêtre si une question spéciale se pose. Il recherche dans l'assemblée des lecteurs. Il reste dans le choeur, disponible.

                        Selon la présence ou pas d'une chorale à la messe, l'animateur peut-être aussi l'animateur des chants. Il choisit alors les chants à prendre. 


Contact : Mr le curé Claude MUSLIN

3 paroissiens engagés dans la liturgie témoignent :

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous engager dans ce service ?

J'ai été sollicité par une personne que je trouvais très «  humaine  ». Et après avoir hésité, j'ai accepté et aujourd’hui je ne le regrette pas. Jean-Marie 

A la suite d’un appel fait à l’église, je me suis dit : pourquoi pas moi ? Cela a été pour moi, une manière de rendre service à la communauté. Fabienne 

J’ai été passionnée par la liturgie grâce à un prêtre, exigeant sur la qualité des célébrations. De nombreuses années après, arrivée ici, je me suis dit que s’engager dans une équipe était le meilleur moyen pour m’insérer dans la communauté paroissiale. C’est donc tout naturellement que j’ai intégré l’équipe liturgique. Peu à peu des liens se créent, on s’attarde après la messe, on prend des nouvelles les uns des autres, ce qui s’appelle « faire communauté ». Geneviève

 Qu’est-ce que vous avez découvert en tant qu’animateur liturgique ?

Le fait d'être membre d'une équipe liturgique me pousse à approfondir un peu plus la Parole de Dieu et à réfléchir comment à travers la liturgie permettre aux personnes présentes de grandir sur leur chemin de foi. Ce qui m'apporte beaucoup c'est aussi de préparer les intentions de prières qui à mon sens permettent de mettre la vie du monde, de l'Eglise, des hommes en situation de fragilité, de l'assemblée au cœur de nos prières. Ceci en mettant en lien les lectures du jour faisant écho à la vie des hommes d'aujourd'hui. F 

Cela m’a permis un approfondissement de ma foi. Et plus généralement, la participation à l'équipe liturgique rend ma venue à la messe plus régulière. JM 

La liturgie est certainement le moment le plus important de la vie de la paroisse, le moment où elle vient rencontrer Celui qui appelle chacun à Le rencontrer en communauté fraternelle. Etre au service de ce moment privilégié est une grande joie. Mettre mes talents au service de la rencontre avec Dieu pour toute l’assemblée est un honneur et une responsabilité. Faire chanter l’assemblée, c’est lui permettre d’être présente « corps et âme », d’éprouver les sentiments que le chant exprime et d’en faire sa prière. Il est important que tous les « acteurs » de la liturgie soient à l’écoute des paroissiens, qu’ils soient pénétrés de la grandeur de ce service, qu’ils se forment sérieusement, qu’ils se remettent en question pour toujours mieux l’assurer, avec la dignité qu’il requiert, qu’ils soient ouverts aussi à la remise en question par les autres car c’est par excellence un travail d’équipe. G 

J'ai participé à la formation du service de liturgie du diocèse, proposée sur la zone de Mulhouse, c'était très enrichissant. Je suis convaincue qu'une belle liturgie est un réel chemin de foi et peut être une catéchèse lorsque les gestes, les signes utilisés sont bien compris par tous : pratiquants réguliers ou occasionnels, du plus petit au plus grand, du plus faible au plus vaillant. Il nous faut aussi avoir à l'esprit que la liturgie peut aussi se vivre par nos cinq sens ; oui il n'y a pas que la parole mais aussi ce qui se voit, se sent, se touche... mais cela c'est ma sensibilité par rapport au monde du handicap qui me l'a fait découvrir. F

 Comment êtes-vous quand vous proclamez la Parole de Dieu ?

J’éprouve beaucoup d'émotion et d'humilité. J'essaie de faire partager ma foi. Je suis convaincu par ce que je lis donc par ce que je dis, tout en veillant à une certaine «  neutralité »  Je ne suis qu'un porte-parole. JM 

Lorsque je proclame la Parole je me dis que c'est à travers ma bouche que Dieu parle, et que sa Parole doit être entendue par tous, donc je me force à parler distinctement et assez fort pour que même les personnes au fond de l'église entendent. F 

Proclamer une lecture après l’avoir méditée chez moi pour qu’elle m’habite puis la proclamer en la faisant vivre sans « effets spéciaux » mais m’effacer derrière la Parole, c’est être l’instrument qui doit permettre à l’assemblée d’accueillir cette Parole. G

Vous aussi, vous êtes invités à devenir animateur liturgique et à goûter à la joie d'approfondir la Parole de Dieu dans ce service. Adressez-vous  à l'un de nos prêtres.

Matinée de formation : " Etre lecteur de la Parole de Dieu à l'église"-samedi 25 avril 2015

Plus de 20 paroissiens de nos trois églises avaient répondu présents le samedi 25 avril à l’église St Jean Bosco pour se former à proclamer la Parole de Dieu. Des lecteurs réguliers, occasionnels ou encore novices ont appréciés les nombreux apports théoriques et pratiques de notre curé Claude MUSLIN. Nous avons appris ou réappris l’importance du lecteur. Il est au service de la proclamation de la Parole de Dieu qui le dépasse, c’est pourquoi il salue l’autel avant et après la lecture. C’est aussi la raison pour laquelle il n’apporte pas avec lui le texte à proclamer mais utilise le lectionnaire qui est déjà à sa place.

Nous avons redécouvert l’importance du lieu de l’annonce de la Parole de Dieu, qu’est l’ambon. Ce n’est pas un simple pupitre ni un simple micro. C’est la raison pour laquelle il est mis en valeur, fleuri et ne devrait pas être utilisé à d’autres fins.

A la fin de la proclamation, le lecteur doit attendre quelques secondes avant de lancer avec conviction : « PAROLE du SEIGNEUR ». Cela donnera à l’assemblée l’élan suffisant pour répondre, avec la même conviction : « NOUS RENDONS GRACE à DIEU ».  

" J'ai trouvé très judicieux de redéfinir le rôle du lecteur au service de la Parole. L'aide d'un support papier que l'on peut relire de temps à autre est précieux. » JP. « Le topo était très intéressant, facile à comprendre, il m’a permis d’approfondir mes connaissances liturgiques. " AH

« Félicitations pour ce bel entretien de ce matin .Ceci était très positif et m'a permis d'apprendre certaines conditions pour la lecture et la façon de lire afin d’être compréhensible et audible par tous. AW

Tous les participants, (scindés en deux groupes) ont dans une deuxième partie de la matinée expérimenté au micro les consignes entendues aussi bien sur ses déplacements, ses gestes, son attitude, son regard que sur la proclamation du texte biblique lui-même.

« J'ai apprécié la bienveillance et la critique constructive des membres de mon groupe ! » JP

« Cette rencontre m'a fait mieux comprendre, avec l'aide du prêtre, la portée de la lecture et le rituel qui l'entoure. Quelques gestes auxquels je n'avais pas pensé vont m'aider pour les prochaines fois où je serais appelé à cette mission » TB.

« J'ai appris beaucoup de choses que j'ai d'ailleurs mises en pratique le soir même au cours de la messe à Ste Jeanne d'Arc. » SB

Il ressort des échos écrits et oraux entendus que cette matinée « fut vraiment très intéressante et formatrice » D A, et que « nous devrions toutes et tous devenirs de parfaits lecteurs ! » A.H.

Pour conclure, nous laissons la parole à une paroissienne, novice en la matière : « La formation de lecteur m'a été totalement bénéfique, car j'ignorais  qu'il existait un protocole pour cela. En fin de compte, les conseils et techniques recommandés par le père Claude servent à nous donner confiance et assurance lors du déroulement de la lecture. C'est une expérience que je recommanderai à quiconque  souhaite s'engager à être lecteur." FG

Les chorales

La paroisse Ste Geneviève et celle de St Jean Bosco ont chacune une chorale Ste Cécile. Elles chantent ensemble avec plaisir lors des messes communes.Le chant contribue à la prière de l'assemblée, d'où une exigence de qualité qu'offre les chorales.La chorale aide et soutient le chant de l'assemblée. Elle accompagne les rites de la liturgie.

Chorale à Lourdes 11-2011  

La chorale Ste Geneviève répète chaque semaine le jeudi à 20h30 au foyer Ste Geneviève 

Elle chante à la messe de 10h30, 3 dimanches sur 4 environ.

contact : Monique HERISSE

     
     

La chorale St Jean Bosco répète  deux par mois, le mercredi au presbytère St Jean Bosco

à 20h15

Elle chante tous les dimanches.

Contact :  Hubert MARSCHALL



Les organistes

orgue ste Ge - rosace reduit.JPG       orgue St Jean Bosco reduit.JPG

orgues de Ste Geneviève

  orgues de St Jean Bosco

Plusieurs organistes se relaient       

pour les messes du dimanches :

.................

  Un organiste : Mr Frédéric DUBA




Les servants d'autel : S'adresser à Mr Alain LEVY 

Des servants d’autel en pèlerinage en Corse (été 2014)

Après un pèlerinage à l’abbaye de Lérins sur l’île de Saint-Honorat l’année dernière, une dizaine de jeunes servants d’autel de notre communauté de paroisses a eu la chance de pouvoir pendre part cet été à un pèlerinage en Corse, accompagnés à nouveau par notre ancien vicaire le père Franck Guichard.

Cette expérience était non seulement axée sur la prière, le chant et la découverte de lieux sacrés, mais également sur la marche ; afin que chaque pèlerin puisse se ressourcer, faire le vide et ainsi être plus sensible à la présence du Seigneur dans sa vie.

Le premier sentiment en débarquant sur l’île fut l’émerveillement devant la splendeur des paysages corses avec ce côté sauvage et montagneux. Notre logement se trouvait au couvent Sainte-Hyacinthe à Santa Maria di Lota situé au nord de Bastia et tenu par des sœurs polonaises. C’est là-bas que tous les jours nous célébrions avec elles l’Eucharistie. Parmi les principales activités de découverte spirituelle, nous pouvons citer la visite guidée du couvant Saint-Dominique de Corbara et la découverte de Notre Dame de la Serra qui domine fièrement sur son piton rocheux la citadelle de Calvi. Nous avons également été étonnés, en explorant le Bastia baroque, par la présence de nombreux oratoires dans certaines artères de la ville aux façades pourtant très discrètes et qui contrastaient très sensiblement avec la richesse des décors intérieurs (comme par exemple l’oratoire de la Confrérie Saint-Roch ou celui de l’Immaculée Conception).

Comme évoqué précédemment, la marche avait une place non négligeable dans notre pèlerinage. C’est ainsi que les organismes et les esprits ont été mis à rude épreuve dans les gorges de la Restonica pour atteindre le lac de Melo ainsi que dans le désert des Agriates.

Au cœur des difficultés qui entravent chaque jour notre chemin, des tempêtes qui secouent nos vies, des doutes qui peuvent nous assaillir et des peurs qui nous troublent, il est important de faire confiance au Seigneur, de se laisser guider par lui et de faire de lui notre rocher.

Durant toute cette expérience spirituelle, chaque jeune portait en lui des prières transmises par des paroissiens.

Une chose est sûre : on ne revient jamais tout à fait comme on est parti.

En quittant les merveilles de l’île de(s) beauté(s), tous les participants n’avaient qu’une idée en tête : y retourner le plus rapidement !    Pierre-Yves Schittly  

Garderie d'enfants pendant la messe à Ste Geneviève

Sur l’initiative d’un couple, Marine et Antoine, une garderie de petits enfants (18mois-5ans) a été organisée le dimanche 15 janvier lors de la messe de 10h30 à l’église Ste Geneviève. Pour cette première, 5 enfants étaient présents. 

Cette garderie a lieu dans le baptistère, situé à gauche de la nef (accès facile par le transept). Ce lieu est chauffé et aménagé avec des tapis, des livres et de quoi dessiner. Ce sont des parents qui, à tour de rôle assurent la surveillance. 

Ce service permet aux autres parents concernés de vivre la messe avec plus de disponibilité d’esprit.

Plus il y a de familles intéressées, moins la charge de surveillance reviendra souvent!

Les prochaines dates de garderie à la messe dominicale à Ste Geneviève sont les suivantes :  21/5, 11/6 2017.

Avis aux parents qui veulent proposer des dates supplémentaires!....

Renseignements :

- 36 rue de Stalingrad - 68100 Mulhouse - marinedamour@hotmail.com - 06 59 72 65 39 - 09 833 707 57 -





 







Dernière modification le 16/05/2017

Site motorisé par Zite+